L’édito du mois

Et si on ceignait le navire ?

Cette expression « ceindre le navire » tirée du livre des Actes (Actes 27:17) relate un moment ultra-sensible de la vie de Paul qui était en direction de Rome. Dieu lui avait fait la promesse qu’un jour il irait devant César à Rome, non seulement pour défendre sa cause mais aussi pour rendre témoignage de sa foi en Dieu et en Jésus son Fils (Actes 23:11). Ce que l’on peut noter sans peine, c’est que le fait d’être bien orienté dans la volonté de Dieu ne nous épargnera jamais les tempêtes de la vie.

Ce récit inspiré et inspirant de l’Ecriture nous encourage tout d’abord dans les tempêtes de la vie à ceindre « le navire de notre coeur » et « de notre entendement » (1 Pierre 1:13). N’avons-nous pas bien des fois été chahutés au point d’être sur le point de chavirer intérieurement ou au mieux de nous laisser dériver dans les eaux du découragement ?

Par la grâce de Dieu, nous avons toujours le choix et la possibilité de ceindre les reins de notre entendement et de maitriser nos pensées. Ne nous laissons pas abattre lorsque l’orage des mauvaises nouvelles et de l’épreuve gronde. Souvenons-nous par exemple de Jérémie le prophète et de la manière dont il a su réagir, dans la foi, au beau milieu de l’océan de ses lamentations (Lamentations 3:19 à 22). La Bible relate également comment, du sein de son humiliation et de sa maladie psychologique, Nebucadnetsar, le roi de Babylone, a su se tourner vers Dieu et lever les yeux vers Lui pour retrouver ainsi le bon sens, la raison et son royaume (Daniel 4:34 et 36).

Ceindre le navire pourrait également nous amener, en tant que membres de l’église, à considérer l’importance de rester soudés et unis dans la tempête. Il n’est jamais facile de conduire à bon port beaucoup de personnes en même temps. Pourtant c’est le premier rôle de tout responsable spirituel : amener les gens quelque part et jamais nulle part. Certes les sensibilités, les besoins et les visions peuvent diverger mais il est nécessaire de prendre conscience que l’important c’est d’être assuré de la bonne Présence de Dieu qui garantit le voyage de l’église. Qu’importe la forme et la manière, le navire au final sera détruit mais les âmes touchées par l’Evangile seront sauvées (Actes 27:44). Tous les bâtiments passeront mais l’oeuvre de Dieu et les âmes qui auront expérimenté le salut demeureront. Au sein de la tempête, Paul a dû faire face à diverses réactions de la part de l’équipage : dans l’épreuve, il y aura toujours autour de nous des personnes qui sont prêtes à quitter le navire dès que ça devient difficile (Actes 27:30), d’autres encore à se détruire les unes les autres (Actes 27:42) ou d’autres enfin à se laisser abattre et perdre toute espérance d’être sauvées (Actes 27:20). Mais comme Paul, sachons faire confiance à Dieu afin qu’il accomplisse sa promesse de salut pour tous.

Ceignons donc le navire de notre coeur et de notre église et continuons à voguer au sein de la volonté de notre Dieu pour rendre témoignage de notre foi.

Pasteur Yvan CASSAR

Tous les éditos

N’oublie pas Jésus cet été…

2 Timothée 2:8  : « Souviens-toi de Jésus Christ » Quelle étonnante parole que Paul adresse au pasteur Timothée ! Comment un pasteur pourrait-il oublier Jésus-Christ qu’il est censé annoncer à sa congrégation chaque semaine ? Pourtant pour chacun d’entre nous, il est...

lire plus

Ancienne ou nouvelle Pentecôte ?

« ...que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur … » (Actes 3:19 ) Nous avons souvent entendu dire dans les milieux évangéliques que l’on était appelé à vivre une nouvelle Pentecôte ! Mais comme le dit l’Ecclésiaste, il n’y a rien de nouveau sous...

lire plus

Le jardin de l’amour

POEME  | Pasteur Yvan CASSAR (Cantique des Cantiques 5:1) L’amour c'est comme un jardin illuminé du soleil divin il porte un fruit béni qui guérit le coeur meurtri L’amour c’est comme un jardin il faut l’entretenir avec soin apporter une réelle attention chaque jour...

lire plus

Une invitation paradoxale

« Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, même celui qui n’a pas d’argent ! Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer ! » Esaïe 55:1 Le paradoxe de cette invitation se trouve dans le fait « d’acheter » sans rien payer....

lire plus

J’ai un grand ouvrage à exécuter 

"J’ai un grand ouvrage à exécuter " (Néhémie 6:3) L’ouvrage en ce temps-là pour Néhémie consistait à reconstruire la muraille de Jérusalem qui avait été détruite par les ennemis du peuple juif. En effet Néhémie avait été profondément touché dans son cœur par la...

lire plus

Apprendre à quitter ! 

« Nous avons tout quitté pour te suivre » (Matthieu 19:27) Suivre le Seigneur implique un mouvement continu qui évite de nous installer dans une stagnation préjudiciable. En suivant Jésus, jamais les disciples n’ont pu s’établir dans une routine religieuse ennuyeuse....

lire plus

Anticiper l’avenir avec foi

Quelques jours avant la résurrection de Lazare, Thomas, disciple de Jésus, disait « allons aussi, afin de mourir avec Lui » (Jean 11:13). En effet la vie de Jésus était menacée par des religieux qui souhaitaient se débarrasser de Lui. Mais Jésus n’avait pas...

lire plus

La joie de l’Eternel sera votre force

Néhémie 8:10 "Ne soyez pas tristes, car c’est la joie de l'Eternel qui fait votre force. » Néhémie souhaitait que le peuple se réjouisse en son Dieu pour être capable d'affronter avec force les nombreux défis de la vie. Inutile de se morfondre sur le passé ou les...

lire plus

Une belle déclaration de foi !

"Montons, emparons nous du pays, nous y serons vainqueurs !" (Nombres 13:30). Cette belle déclaration sortie de la bouche et du cœur de Caleb exprime une confiance absolue en Dieu. Il est pleinement convaincu que le Seigneur a le pouvoir de les aider à entrer dans le...

lire plus