Les autorités de notre pays
L’autorité est une chose qui vient de Dieu. Dieu a établi des autorités dans le domaine spirituel mais aussi dans les domaines terrestres comme l’autorité sociale, parentale, gouvernementale et politique. Dieu lui-même étant l’autorité suprême qui régit toute chose, il a aussi délégué une partie de son pouvoir à son Fils, à ses anges et à ses serviteurs. Jésus n’a-t-il pas dit à ses disciples, « ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel » et vice versa. L’autorité est une bonne et excellente chose quand elle est exercée avec intelligence et équilibre. L’autorité est nécessaire pour le maintien de l’ordre et de l’harmonie. Le manque d’autorité est une forme de faiblesse qui ouvre la porte à l’anarchie. Un enfant qui grandit sans avoir été confronté à une autorité bienveillante sera sans doute tôt ou tard en disgrâce devant Dieu. Un des fils de David s’est laissé emporter par l’orgueil à cause du fait que son père David ne lui a fait aucun reproche dans son enfance. Dans le cadre de l’éducation, un parent qui cède tout à son enfant ne lui fait pas de bien au final. L’autorité est de plus en plus contestée voire même menacée et bafouée. C’est un des signes tristes et malheureux des temps de la fin. En tant que chrétiens, nous devrions être très respectueux de tout ce qui représente une quelconque forme d’autorité. Le monde est devenu allergique à l’idée même de tout ce qui porte l’uniforme. Quand on sait qu’aujourd’hui-même les pompiers qui sauvent des vies se font caillasser lors de leurs interventions, c’est dire si l’homme est devenu rebelle en son cœur. La rébellion prend sa source dans le cœur de Satan et nous devons lui résister en ne cédant pas à ses suggestions même si cela nous tenterait face à l’injustice. Pierre nous rappelait, dans son épître, d’être soumis aux autorités alors que celles de l’époque étaient anti-Christ. À part si on nous pousse à désobéir à la pureté morale et à l’Ecriture Sainte, nous sommes appelés à obéir aux institutions qui nous gouvernent tant sur le plan social que spirituel.