La persévérance est indispensable pour garder la foi en Dieu et sa Parole, pour accomplir sa volonté et pour obtenir ses promesses (Apocalypse 3 : 10 – 13 / Hébreux 10 : 35 – 39). Dieu sait que nous en avons besoin et il sait que ce trait de caractère s’obtient dans et grâce aux épreuves.

Désirant ce qu’est et ce que produit la vie de l’Esprit chez le croyant né de nouveau, l’apôtre Paul écrit : « J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous » (Romains 8.18). « Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or l’espérance qu’on voit n’est plus espérance : ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore ? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance » (24-25).

Cela se nomme la persévérance dans la foi, à l’exemple d’Abraham qui « ayant fait preuve de persévérance, obtint ce qui avait été promis » (Hébreux 6.15), et qui « par la foi offrit Isaac, lorsqu’il fut mis à l’épreuve et qu’il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses et à qui il avait été dit : en Isaac, tu auras une postérité appelée de ton nom. Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts ; aussi il retrouva son fils, ce qui est une préfiguration » (Hébreux 11 : 17-19).

A l’exemple aussi de tous ceux qui subirent ou subissent les moqueries, la prison, la persécution, mais qui persévèrent dans la foi, convaincus que Dieu a quelque chose de meilleur pour eux.

Alors, merci Seigneur pour la persévérance de la foi en ta Parole, en ta volonté et en tes promesses, trait de caractère développé au milieu des épreuves. Nous pouvons compter sur toi afin de persévérer dans notre foi, toi qui nous dit « Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde » (Jean 16.33), « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28.20).

Jean-Jacques TREZERES