« Dieu est amour ; celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui » (1 Jean 4.16). « Personne n’a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous » (1 Jean 4.12).

L’une des caractéristiques majeures de l’amour selon Dieu, c’est qu’il est patient (1 Corinthiens 13.4), la patience étant le troisième fruit de l’Esprit, à la suite de l’amour, de la joie et de la paix (Galates 5.22).

Après avoir développé les caractéristiques de l’amour et sa prééminence, l’apôtre Paul nous exhorte à le rechercher, littéralement à le poursuivre. Demeurer implique de la constance, de la fidélité et de la détermination ; en un mot, de la persévérance.

Demeurer dans l’amour est donc essentiel pour un enfant de Dieu qui désire accomplir sa volonté en vivant ses commandements. C’est ce que recommande Jésus à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurez dans mon amour, comme j’ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour. Je vous ai parlé ainsi, afin que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète. Voici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande » (Jean 15 : 9 – 14).

Toutefois, pour demeurer dans l’amour de Dieu et de Jésus, depuis que le péché est entré dans l’humanité, il faut user de volonté, de patience et de persévérance.  « Avant tout, ayez les uns pour les autres un ardent amour, car l’amour couvre une multitude de péchés » (1 Pierre 4.8). « Par amour fraternel, ayez de l’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques » (Romains 12.10). « Supportez-vous les uns les autres et faites-vous grâce réciproquement…Mais par-dessus tout, revêtez-vous de l’amour qui est le lien de la perfection » (Colossiens 3 : 13 – 14).

« Persévérez dans l’amour fraternel » (Hébreux 13.1).

Paroles d’exhortation à la persévérance, d’autant plus fortes que lors des derniers temps précédant l’avènement ou retour du Seigneur, « en raison des progrès de l’iniquité, l’amour du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé » (Matthieu 24 : 12 – 13).

Jean-Jacques TREZERES