« En s’approchant de la fosse, il appela Daniel d’une voix triste. Le roi prit la parole et dit à Daniel : Daniel, serviteur du Dieu vivant, que tu sers avec persévérance, a-t-il pu te délivrer des lions ? » (Daniel 6.20).

Quels propos de reconnaissance de la part du roi Darius qui qualifie Daniel de serviteur du Dieu vivant et qui précise qu’il le sert avec persévérance !

Et Daniel, par la grâce de Dieu, sortit de la fosse aux lions sans aucune blessure, ce qui poussa le roi à ordonner que dans toute l’étendue de son royaume, on ait de la crainte et de la frayeur pour le Dieu de Daniel.

Pourtant, Daniel servait son Dieu dans un environnement particulièrement hostile et idolâtre, mais sans jamais faiblir dans sa mise à part et sa vie de prière, dès le début de son exil et sa captivité.

Ainsi, lorsque le roi Darius se résolut à faire appliquer le décret selon lequel quiconque adressera des prières à quelque dieu excepté le roi, sera jeté dans la fosse aux lions, Daniel persévéra dans sa consécration et son engagement à servir son Dieu, quoiqu’il en coûte : « Lorsque Daniel sût que le décret était écrit, il se retira dans sa maison… et trois fois par jour, il se mettait à genoux, il priait et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant » (Daniel 6.10).

Alors, tel un vœu de foi, une parole inspirée, quasi-prophétique, le roi dit à Daniel : « Puisse ton Dieu, que tu sers avec persévérance, te délivrer ! » (Daniel 6.16). C’est bien le miracle qui se produisit afin que Dieu soit glorifié, honorant la persévérance de son serviteur.

La persévérance de Daniel a également été remarquée, respectée et même appréciée par le roi. Quant à Daniel, il est écrit qu’il prospéra sous le règne de Darius ainsi que celui de Cyrus le Perse.

Dieu sait que nous avons besoin de persévérance dans le ou les services qu’il nous confie, faisant concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment et qui sont appelés selon son dessein (Romains 8.28).

Jean-Jacques TREZERES