Proverbes 4v23

Dieu désire que nous gardions un cœur entier pour Lui.

Il est très important que notre cœur ne soit en rien partagé avec les idoles de ce monde. Un cœur entier est un cœur qui ne cache rien devant Dieu, c’est un cœur vrai et honnête qui ne cherche pas à se justifier lorsqu’il a commis une erreur. Nous devons faire très attention à ne pas cajoler dans le tréfonds de nos âmes des péchés secrets, car tout arrive un jour ou l’autre à la lumière de la Vérité. Le péché d’Acan a plongé Israël dans le désarroi de la défaite face à ses ennemis : Acan s’est tout simplement laissé entraîner par sa convoitise et sa fin fut dramatique (Josué 7 v 1 à 26). Nous devons laisser le Saint-Esprit sonder notre cœur pour mettre en lumière toute zone d’ombre que nous pourrions entretenir consciemment ou inconsciemment. Un cœur entier n’est pas un cœur parfait mais c’est un cœur qui se laisse reprendre et modeler par Dieu tout au long du chemin de la vie…

Ensuite nous devons garder notre cœur dans la paix et la joie.

Notre santé est directement liée aux sentiments intérieurs que nous entretenons. Nous savons que les gens anxieux ont plus de possibilité d’avoir des ulcères et de la tension artérielle que des gens qui vivent dans la paix et la joie. Le bon moral est également un moyen important pour aider un malade à mieux se rétablir. Nous devons apprendre à vivre par la foi afin de ne pas être tributaire des circonstances de l’existence. Souvent les épreuves et les difficultés ont tendance à nous voler notre joie et notre paix alors que la grâce divine voudrait nous rendre inébranlables, nous faisant parvenir à une communion intime avec Dieu. Bien entendu face à la souffrance, il est normal de connaître ponctuellement le découragement mais le danger serait de nous y installer. Dieu n’a pas prévu pour ses enfants une vie permanente de trouble et de tristesse ! Au contraire il souhaite nous voir vivre pleinement avec le cœur en fête (Proverbes 15v15).

Enfin apprenons à garder notre cœur tourné vers les autres.

L’égoïsme et l’égocentrisme sont tout l’inverse de l’amour véritable. Si notre cœur est rempli de l’amour de Dieu alors il sera forcément tourné vers les autres et même vers ceux vers qui nous n’irions pas naturellement. On raconte que lors d’une assemblée générale du mouvement de l’Armée du Salut, le fondateur William Booth, très âgé et ne pouvant plus se déplacer, envoya l’ordre du jour ayant pour seul objet « les autres ». Belle leçon d’amour et de désintéressement pour un homme au cœur plein d’amour pour son prochain, jusqu’au bout. Beaucoup disent aimer Dieu sans aimer leur prochain or aimer Dieu et son prochain sont deux commandements indissociables. Alors plus que jamais, gardons notre cœur tourné vers les autres et peut être que cet été nous aurons l’occasion de croiser un blessé du chemin qui a besoin de nous. Surtout arrêtons-nous et prenons le temps de lui prodiguer les premiers soins en le confiant au maître de l’hôtellerie céleste qui poursuivra en lui l’œuvre de guérison parfaite (Luc 10 v 33 à 35).

Pasteur Yvan CASSAR