[Luc 2:49]

Cette interpellation de Jésus à ses parents est empreinte d’une grande maturité. Jésus n’a que douze ans et il entrevoit déjà l’immensité de l’activité spirituelle qui est devant Lui. Ses parents étaient dans l’incompréhension devant notre Seigneur qui, à ce moment-là, leur avait échappé depuis quelques heures. Jésus était resté au temple de Jérusalem alors que ses parents étaient sur le chemin du retour. C’est au bout de trois jours qu’ils le retrouveront, assis au beau milieu des enseignants de la Loi. Jésus, tout à fait à l’aise, confondait les érudits par son intelligence et sa compréhension des choses de Dieu. Toutefois dans cet épisode, Jésus sera parfaitement soumis à l’autorité parentale et se rendra à leurs exigences… Mais Jésus savait qu’il avait une mission à accomplir de la part de son Père céleste. Celle-ci débutera pleinement à l’âge de trente ans environ…

Jésus a enseigné le royaume de Dieu et annoncé l’Evangile (Marc6:34). L’enseignement fut une de ses occupations principales. C’est aussi pour cela, nous dit la Parole de Dieu, qu’il est venu sur la terre (Marc 1:38b). Jésus a passé beaucoup de temps à parler des mystères du royaume de Dieu. Il a utilisé bon nombre de paraboles pour expliquer les principes qui régissent le royaume de son Père. Les lois spirituelles ont été enseignées de façon magistrale et merveilleuse. Son éloquence était unique. On disait de Lui : « jamais homme n’a parlé comme cet homme » (Jean 7:46). Ses paroles et ses enseignements étaient empreints d’une sagesse surnaturelle. Lorsque les religieux mal intentionnés cherchaient à le piéger dans ses paroles, ils étaient à chaque fois décontenancés. On ne pouvait surprendre Jésus car il est la Parole divine incarnée, donc sans faille. Il possédait en Lui tous les trésors de la sagesse. Les gens pouvaient le suivre pendant des jours et des jours, jusque dans les déserts, pour écouter ses enseignements. Sa Parole et ses instructions étaient la nourriture solide pour les âmes qui étaient comme des brebis sans berger. Il parlait avec autorité (Matthieu 7:29). On ne restait pas indifférent lorsque la Parole sortait de sa bouche. Lorsqu’il expliquait les Ecritures, le coeur des gens affligés reprenait courage et s’enflammait à nouveau pour les choses d’en-haut. Sa Parole donnait envie de connaître Dieu et de vivre pour Lui.

Jésus a aussi exercé un ministère de puissance et de délivrance (Luc 11:20). Une de ses occupations majeures fut aussi de manifester la puissance de Dieu pour aider les âmes en détresse. Il fut puissant en paroles et en actes. Il interviendra de multiples fois, de façon miraculeuse. On dit que le monde ne pourrait contenir tous les livres qu’on écrirait si l’on devait raconter en détails ce qu’il a accompli en trois ans seulement (Jean 21:25). Par exemple, il est intervenu pour sauver la cérémonie de mariage d’un couple qui l’avait invité, en changeant l’eau en vin. Jésus a aussi guéri des aveugles, des boiteux, des lépreux… Bien plus il a ressuscité des morts et rendu un être cher à des familles en deuil. Jésus a redonné l’espoir. Il a changé le destin de tant de vies qui s’enfonçaient dans les abîmes du désespoir ! Jésus a été la lumière qui brille dans les ténèbres de la souffrance. Par sa Parole et la puissance du Saint-Esprit, Jésus a réglé toutes sortes de situations douloureuses et inextricables. Il a rendu possible l’impossible. Il a déplacé toutes sortes de montagnes de problèmes. La bonne nouvelle, c’est que ce Jésus est toujours vivant et qu’il ne change pas. Il fait encore aujourd’hui de grandes choses. Il peut t’aider à sortir du gouffre de ton inquiétude ! La foi en Lui déclenchera le miracle dans ta vie.

Jésus est enfin et surtout venu régler la dette de notre péché (Jean 19:30). En enseignant et en manifestant les œuvres de Dieu, Jésus a révélé le coeur du Père. En mourant sur la Croix, Jésus a accompli le plan rédempteur de Dieu. Pour que nous puissions être sauvés pour l’éternité et réconciliés avec Dieu, Jésus devait livrer sa vie en sacrifice. La justice divine de la loi exigeait la mort d’un agneau sans tache. Jésus, le Fils de Dieu, fut l’Agneau qui ôte le péché du monde. Par sa mort, Jésus a parfaitement accompli le plan de son Père, la raison suprême de sa venue sur terre. Jésus devait rester sur la Croix et rendre l’esprit, afin que le voile qui nous séparait de Dieu soit totalement déchiré. Il devait accepter la souffrance et la condamnation à notre place. Jésus a bu la coupe amère de nos péchés et de la colère divine. Il fut maudit pour que nous soyons bénis. Il fut séparé de Dieu pour que nous soyons un avec Lui. Il fut blessé pour que nous soyons guéris. Ses souffrances, liées à l’oeuvre de la Croix, furent notre consolation. Mais gloire à Dieu, il est ressuscité, il a vaincu la mort, le péché et Satan. Aujourd’hui nous pouvons être libres et heureux car Christ a accompli sa mission jusqu’au bout. Le chemin de la communion avec Dieu est ouvert. La route est tracée, le Fils de Dieu est vivant et il nous attend les bras grands ouverts. Aujourd’hui tu peux être libre et heureux car Christ a accompli sa mission jusqu’au bout. Le chemin de la communion avec Dieu est ouvert. La route est tracée, le Fils de Dieu est vivant et il t’attend les bras grands ouverts.

Pasteur Yvan Cassar