[Jean 1:17]

Jésus est venu sur cette terre avec une mission extrêmement précise. Il est venu révéler le cœur du Père céleste et accomplir toutes les œuvres de Dieu. Dès le commencement de son ministère public, Jésus reçut une pleine approbation de son Père. La faveur du Père était la lampe qui brillait sur Lui, face à l’obscurité qui était dans le monde. L’action bienfaisante du Christ s’est exprimée essentiellement au travers de ces deux merveilleuses qualités divines :

La grâce fut manifestée tout au long de son ministère terrestre.

Celle-ci fut pleinement sur ses lèvres (Psaumes 45:3). On disait de Lui, jamais homme n’a parlé comme cet homme (Jean 7:46). Ses propos n’étaient jamais durs, injustes et maladroits. Ses Paroles ont toujours soutenu le pauvre et l’opprimé. Par ses paroles, il a réconforté la veuve, il a déjoué les plans morbides des religieux, il a délivré les captifs et guéri les cœurs blessés. Sa Parole fut un baume qui a soulagé les plaies de milliers de cœurs. La bonne nouvelle, c’est qu’Il parle encore aujourd’hui ! Son ministère n’a pas faibli, il a juste changé de forme. Il continue de parler par l’Esprit Saint aux cœurs des hommes dans ces temps de la fin. Comprenons que sa Parole n’enferme jamais dans la prison de la culpabilité mais elle libère l’âme et la rend heureuse. Quel bonheur pour la femme adultère lorsqu’elle entendit le Maître lui dire « va et ne pèche plus » (Jean 8:11). Quelle joie également pour la femme pécheresse d’entendre le Seigneur lui dire « tes péchés sont pardonnés » (Luc 7:48). Soyons libérés, par la foi et la repentance, des entraves de la culpabilité et du péché !

La vérité fut toujours sa ligne de conduite et l’essence même de sa nature.

Il est le Dieu de vérité. Tout en Lui n’était que vérité et lumière (1 Jean 1:5). Jamais le mensonge ne fut trouvé en lui. Jésus ne disait jamais de demi-vérité ou de « petit » mensonge. Il ne fut jamais dans l’exagération et la tromperie. On pouvait se fier totalement à ses propos. Sa Parole était très claire et Il était parfaitement digne de confiance. De plus ses promesses et ses paroles se sont toujours accomplies, même lorsque celles-ci n’allaient pas dans le sens souhaité. Lorsque Jésus dit à Pierre que celui-ci le renierait, cette Parole du Seigneur s’est bel et bien accomplie (Jean 13:38). De même, lorsque Jésus a maudit le figuier stérile, cette Parole a séché l’arbre inutile (Marc 11:21) ! Dans un sens plus positif, lorsque Jésus a dit à Marthe et Marie « je suis la résurrection et la vie », cette Parole s’est aussi accomplie puisque Lazare a été ressuscité par la puissance de Dieu. Notons aussi que la vérité avait également pour objectif d’exposer le péché mais toujours dans le but d’affranchir le pécheur. En aimant la vérité, c’est Dieu lui-même que nous aimons ! En fuyant le mensonge, c’est le diable que nous vainquons !

Accueillons, en ce jour, la grâce et la vérité et laissons-nous transformer encore et toujours par la merveilleuse puissance de l’amour de Dieu.

Pasteur Yvan Cassar